Inscription

Informations et actualités, Cagire Garonne Salat



Une pièce de théâtre engagée

Le texte "Rapport pour une académie" de Franz Kafka, a donné à réfléchir vendredi 4 novembre. Bruno, spécialiste technique et scénographie et Ben, l'acteur, ont épaté le public Manois avec une pièce engagée. Bruno et Ben viendront le 10 novembre prochain en classe au Collège, comme l'explique Sylvain Nicolino, professeur de français au Collège des Trois Vallées. "Dans le cadre de la thématique, dénoncer les travers de la société, le court texte de Kafka m'a semblé pertinent. Il pose un regard sur la liberté, sur la nature de l'homme, sur la franchise, sur la façon dont on peut ou non enseigner à quelqu'un de spécial et sur la propension qu'on peut avoir à se forcer au travail quand on cherche une issue." Les classes de troisième ont pu, sur cette base questionner la notion de liberté dans les différents espaces de notre société. Ben, l'acteur de la pièce se confie :" depuis que j'ai quitté le conservatoire, je ne me situe pas dans le répertoire classique des personnages habituels du théâtre. Je pose la question de l’identité: ethnique, sociale et culturelle et je pose cette question de l'altérité, de la relation a l'autre, qu'elle soit paisible ou conflictuelle. Ce texte de Franz Kafka est une allégorie, une fable, qui raconte comment quand on est différent, se fondre dans le monde qui nous est proposé. Cette fable est jubilatoire en ce sens qu'elle ne prend pas au sérieux la conflictualité et se rit des images qu'on se renvoi les uns aux autres. Cette pièce pose aussi la question de l'artiste dans un territoire qui n'est pas habitué à une forme de théâtre relativement exigent. Les gens sont étonnés de la créativité, de l' inventivité et le professionnalise" Bruno travaille la scénographie, image, et lumière pour que les textes même difficiles ne soient pas rebutants. "On essaie de donner autant à voir que à entendre". On notera une forte complémentarité entre Ben et Bruno qui parviennent à faire vivre un texte avec des moyens techniques limités. Comme quoi dans le comminges rien n'est impossible.

 image jointe
Partager la page : Publié le 11/02/2017